L'Union du Cantal 09 septembre 2020 à 10h00 | Par P.Olivieri

Tous les ingrédients d’une grande étape

J-2 avant la 13e étape de la Grande boucle entre Châtel-Guyon et le Puy Mary. Une arrivée inédite au Pas de Peyrol qui promet une belle bataille et une mise en lumière du Cantal.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les dieux de la météo et du vélo ont visiblement passé un pacte : ce vendredi 11 septembre, températures estivales et franc soleil sont annoncés pour la 13e étape du Tour de France et sur le massif cantalien. Les hélicos et caméras de France Télévisions, victimes d’un souci technique en 2016, sont prévenus !
Nul doute qu’en cette fin de deuxième semaine, les grimpeurs auront à cœur de faire le spectacle, de conforter leur place au classement général et leur maillot à pois ou, au contraire, de rebattre les cartes à l’approche des cols des Alpes. En Auvergne, tous les regards sont d’ores et déjà tournés vers Romain Bardet qui a très bien géré son début de Tour. L’Altiligérien aux origines cantaliennes s’est hissé au pied du podium au sortir des Pyrénées tout en ayant maîtrisé ses efforts pour la suite et cette étape du Puy Mary dont il a assuré la reconnaissance au déconfinement et, où, il l’a répété, il a à cœur de briller.

- © UC

Un Tour qui se mérite


Lui n’est pas Auvergnat mais a déjà réussi un sans-fautes sur les neuf premières étapes et sera porté par le public cantalien : Guillaume cœur de lion, alias le Normand Guillaume Martin, leader de l’équipe Cofidis, n’était dimanche soir, à la veille de la première journée de repos, qu’à 28 secondes de Roglic et 7 s de Bernal, les deux favoris au maillot jaune sur les Champs-Élysées. Sur les routes d’accès au Puy Mary, le nom de Julian Alaphilippe, chouchou du public en 2019, est lui aussi déjà scandé avec force à coups de peinture...
Les mollets, les fans de la Petite reine vont eux aussi pouvoir les exercer pour rallier l’arrivée de l’étape au Pas de Peyrol (où le nombre de places sera limité), en empruntant l’un des onze itinéraires balisés proposés par le Grand site du Puy Mary. Les plus mordus ont déjà programmé une nuit à la belle étoile sous les sommets à l’image des incontournables animateurs du Virage dorien... D’autres seront de nouveau à l’œuvre ce mercredi pour mettre la touche finale à un visuel géant “Fiers de vous nourrir” dans le cadre du partenariat entre le Tour de France et la FNSEA. Ainsi, les équipes FDSEA et Jeunes agriculteurs du canton de Riom-ès-Montagnes vont peindre à la chaux une tête de salers et une fourme de cantal, avant l’organisation d’une truffade party en soirée vendredi avec le comité d’organisation de Trizac. Au Vaulmier, hommage à la vache salers également avec un visuel et une soirée grillades orchestrés par les JA de Salers. Leurs collègues de Champs-Saignes ont d’ores et déjà matérialisé leur message au sein d’un t-shirt format XXL au Monteil... Autant d’initiatives destinées à promouvoir l’agriculture cantalienne, ses produits mais aussi à rappeler que le Tour de France, même décalé début septembre, reste une grande et belle fête. Et une formidable occasion de promouvoir les terroirs traversés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,