L'Union du Cantal 19 mars 2020 à 09h00 | Par Agra

La FNSEA demande des «assouplissements» pour ne pas manquer de main-d'oeuvre

Alors que les récoltes de fruits et légumes de printemps débutent, «les employeurs agricoles manquent de bras», alerte la FNSEA dans un communiqué le 18 mars. Le syndicat appelle l'Etat à «pallier la hausse sensible de l'absentéisme», provoquée par le confinement en réponse à l'épidémie de coronavirus, mais aussi par la fermeture de certaines frontières intra-européennes. La FNSEA liste donc une série d'«assouplissements temporaires» qui lui semblent «nécessaires». Certaines visent à permettre aux salariés déjà présents de travailler plus («adaptations en matière de durée du travail», défiscalisation des heures supplémentaires). D'autres visent à faciliter l'embauche de salariés temporaires, parfois issus de secteurs non agricoles («recours facilités» aux CDD et à l'intérim, «facilitation de la mise à disposition de salariés entre entreprises», «recours à des salariés placés actuellement en chômage partiel» et aux étudiants des établissements agricoles, etc.). Inquiète pour les salariés en provenance notamment de Pologne et de Roumanie, la FNSEA demande «l’ouverture des frontières pour les travailleurs saisonniers issus de pays membres de l’UE».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © L'arboriculture fruitière

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui