Le Réveil Lozère 28 janvier 2022 a 08h00 | Par YG

La FNB défend la souplesse des contrats

Lors de son congrès à Aurillac les 2 et 3 février, la FNB (producteurs de bovins viande, FNSEA) compte « remobiliser les éleveurs » sur la contractualisation, obligatoire depuis le 1er janvier. L'association spécialisée aura mené d'ici-là une quarantaine de réunions sur le terrain.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Lors de son congrès à Aurillac les 2 et 3 février, la FNB (producteurs de bovins viande, FNSEA) compte « remobiliser les éleveurs » sur la contractualisation, obligatoire depuis le 1er janvier. L'association spécialisée aura mené d'ici-là une quarantaine de réunions sur le terrain.
Lors de son congrès à Aurillac les 2 et 3 février, la FNB (producteurs de bovins viande, FNSEA) compte « remobiliser les éleveurs » sur la contractualisation, obligatoire depuis le 1er janvier. L'association spécialisée aura mené d'ici-là une quarantaine de réunions sur le terrain. - © Sophie Chatenet-Giraud

Alors que la contractualisation est devenue obligatoire depuis le 1er janvier pour certaines catégories de bovins de races à viande, les responsables de la FNB (éleveurs de bovins viande, FNSEA) se sont employés le 18 janvier à défendre la souplesse des contrats. Lors d'une conférence de presse, son président Bruno Dufayet a balayé l'argument de la « perte de liberté commerciale », brandi lors d'une manifestation en décembre à Clermont-Ferrand par un collectif de négociants et d'éleveurs.   [...]

 

� Lire la suite sur le site Le Réveil Lozère