L'Union du Cantal 14 avril 2004 � 00h00 | Par Pascal Piganiol

L´Internet à haut débit va s´étendre

Le président de France-Télécom a signé avec le président du conseil général une charte visant à accélérer le déploiement de l´internet à haut débit dans le Cantal. 70% de la population sera connectée d´ici 2005.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Thierry Breton, président directeur général de France-Télécom, vient de signer avec Vincent Descoeur, président du conseil général, une convention "Département innovant" qui vise à accélérer le déploiement de l´internet à haut-débit dans le Cantal. En trois mois, une cinquantaine de départements ont signé cette convention de partenariat proposée depuis janvier par France-Télécom, qui manifeste ainsi sa volonté de donner un coup d´accélérateur au "plan haut-débit pour tous" lancé en juin 2003 : il s´agit en effet de gagner un an sur le calendrier, à savoir de réaliser dès 2004 le programme d´équipement initialement prévu sur les années 2004 et 2005.

62 communes desservies fin 2004

Actuellement, 38 % de la population cantalienne, répartie sur 31 communes, peut avoir accès à l´internet à haut-débit (ou ADSL). Ce taux sera porté à 50 % fin 2004, avec 62 communes desservies. L´objectif de l´opérateur national est ensuite d´étudier avec le département les moyens de parvenir à un taux de couverture de 70 à 75 % fin 2005. "Notre volonté est d´arriver à terme à 100 %", a assuré le PDG de France-Télécom. Que ce soit par le réseau filaire (qui permet aujourd´hui de desservir des abonnés dans un rayon de 4 kilomètres autour des autocommutateurs, et sans doute beaucoup plus demain), ou d´autres technologies, comme celle du satellite associé au Wifi, expérimentée sur 9 sites en France, dont Saint-Mamet dans le Cantal (23 abonnés en profitent). L´opérateur s´engage par ailleurs à travers cette convention à étudier avec le conseil général un plan d´équipement en "très haut-débit" des zones d´activités jugées stratégiques, et à apporter un accompagnement en matière de formation et de transferts de compétences.

Promouvoir de nouveaux usages

Thierry Breton a reconnu que le Cantal avait déjà affirmé sa volonté d´accompagner le désenclavement numérique et créé des conditions favorables à la vulgarisation et au développement de ces nouvelles technologies de communication : notamment au travers de l´opération Cybercantal, qui a permis depuis trois ans de créer un centre de ressources multimédia dans chaque canton, eux-mêmes reliés à un point d´accès internet dans la quasi totalité des communes. Si l´accès à l´ADSL est jugé stratégique en matière d´accueil de nouvelles populations et de maintien des entreprises existantes, le téléphone mobile l´est tout autant, a remarqué Vincent Descoeur en interpellant le PDG de l´opérateur national sur la mauvaise desserte du département. En réponse, Thierry Breton a reconnu que le Cantal avait été relativement maltraité dans la première phase d´équipement annoncée et assuré que la deuxième phase finalement promise serait réalisée "très rapidement". Il s´est d´autre part engagé à ce que toutes les routes départementales et les principaux bourgs soient couverts.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union du Cantal se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,